GERMAINE TILLION MEMOIRE DE RESISTANTE

Nouveau produit

"En aucun cas je ne voulais rester sous la botte nazie"

C'est témoignage précieux de Germaine Tillion qui commence en juin 1940 en Algérie, dans les Aurès alors qu'elle finit une de ses missions d'ethnologue et apprend par la radio que "le front français vient d'être défoncé".

Ce film est co-réalisé avec Jacques Kebadian, par la fille de Geneviève Anthonioz-de Gaulle; Isabelle Anthonioz Gaggini.

Plus de détails

19,00 € TTC

Fiche technique

Réalisation Isabelle Anthonioz-Gaggini et Jacques Kebadian
Auteur Isabelle Anthonioz-Gaggini et Jacques Kebadian
Durée 76 minutes
Format 16/9
Version Française
Image Couleur
Son Dolby 2.2
Origine France

En savoir plus

"J'espère que quel qu'un écrira l'histoire de notre organisation de Résistance, afin de ne pas être obligée de le faire moi-même. Mais les années passent et il est injuste de soustraire au public, et plus particulièrement à cette partie du public qui constituent les survivants de nos groupes, l'essentiel de ce qui a échappé à la destruction des êtres et des mémoires dans un passé qui nous tient à tous profonément à coeur" écrit Germaine Tillion ".  "Chaque fois que j'en ai eu la possibilité, j'ai mené une enquête plus vaste que celle qui était strictement nécessaire, parfois par curiosité historique, mais plus souvent encore à cause de la profonde sympathie qui me liait à mes compagnons de luttes et d'épreuves, sympathie qui donnait à mes yeux de l'intérêt à tous les détails de leur vie, mais tout cela n'est conservé que dans ma mémoire"

Au delà du travail indispensable des historiens, quelle chance pour nous d'avoir les récits de Germaine Tillion sur la Résistance, ses activités de juin 1940 à août 1942 (date de son arrestation), celle du réseau du Musée de l'Homme, l'analyse rigoureuse de cette première période de la Résistance: la naissance des réseaux (noyaux de résistance), les recrutements, les portraits de ces femmes et de ces hommes qui n'acceptent pas et veulent faire quelque chose, les arrestations, et l'organisation qui se met en place...